Pnr Livradois Forez Jda4824 Photo J.damase
©Joël Damase

La patia,  la collation d'Auvergne qui tient au corps

Le vent souffle sur les plaines du Livradois-Forez. Ce matin, du givre recouvrait le jardin. Le thermomètre indique des températures d’hiver et le nez est rouge alors que le froid s’installe en Auvergne. Il est l’heure de préparer un repas réconfortant. Un repas des monts du Forez : le patia. Pour se réchauffer de l’intérieur tout d’abord et vivre un moment de plénitude gourmande, de dégustation. Par conséquent, la recette est simple : des pommes de terre, de la crème, du beurre, du lait, de l’ail et son assaisonnement. Ne cherchez pas, vous ne trouverez pas d’excuse pour ne pas succomber.

La recette de la Patia

Le patia, qui peut se prononcer aussi au féminin (la patia), est une spécialité auvergnate très répandue sur les monts du Forez. Elle remonterait au Moyen-Âge, alors que les familles, installées sur les Hautes-Chaumes du Forez, créaient la Fourme d’Ambert. Pas de fromage à pâte persillée pourtant dans cette recette mais un ingrédient phare, produit aussi par les vaches laitières du Forez : la crème.

Liste des ingrédients

-1 kg de bonnes patates
(l’incontournable Bintje, la Mona Lisa ou encore la Chérie)
-1 litre de crème fraîche
-75 gr de beurre
-250 ml de lait
-1 gousse d’ail
-sel et poivre

Etape 1 :

  • Choisissez votre plus belle cocotte en fonte et frottez sur sa paroi la gousse d’ail préalablement ouverte. Puis, saisissez votre économe, cet outil facilitateur du quotidien inventé à Thiers, et épluchez vos pommes de terre. Osez ensuite l’utilisation d’une mandoline pour couper les patates en rondelles (et non votre doigt) ou utilisez simplement votre couteau préféré.

Etape 2 :

  • Faites fondre le beurre dans la cocotte. Plongez ensuite les pommes de terre dedans et faites-les revenir quelques instants. Ajoutez alors la crème fraîche et le lait. Et voilà ici le secret de cette recette gourmande : faites mijoter à feu doux pendant 3 heures. La magie opère alors.

Etape 3 :

  • Un quart d’heure avant la fin de la cuisson, salez et poivrez à votre convenance. Pour terminer, si vous souhaitez un effet gratiné à votre patia, enfournez quelques minutes votre cocotte dans un four en fonction « grill ». À déguster chaud, au chaud, avec vos proches les plus chaleureux. Pour conclure : salade verte et charcuteries de pays font bon ménage avec le patia.

En été, le patia se déguste aussi en altitude à la Jasserie du Coq Noir. Repas sur réservation alors.

Vous aimerez aussi

Fermer